Back To Top

Coop-Inter Franco - Chilienne


... Une coopération internationale pédagogique pour des échanges durables.

French English Spanish

lundi, 05 octobre 2015 15:34

Présentation de la France

Écrit par
Évaluer cet élément
(0 Votes)

Armoiries du Chili

La France, en forme longue la République française, est un pays principalement situé en Europe de l'Ouest, mais qui comprend également des territoires disséminés sur plusieurs océans et autres continents. Politiquement, il s'agit d'une république constitutionnelle unitaire ayant un régime semi-présidentiel. Elle a pour capitale Paris, pour langue officielle le français et pour monnaie l'euro. Sa devise est « Liberté, Égalité, Fraternité », et son drapeau est constitué de trois bandes verticales respectivement bleue, blanche et rouge. Son hymne est La Marseillaise..

 

 

 Seul pays au monde à exercer sa souveraineté sur des territoires répartis sur trois océans et deux continents4,N 6,N 7, sa présence géopolitique est importante au niveau mondial, car elle s’appuie sur un réseau d'ambassades et de consulats étendu, le deuxième au monde derrière celui des États-Unis, et dispose de bases militaires sur tous les continents. La France possède la deuxième plus grande zone économique exclusive (espace maritime) au monde et se classe première puissance maritime mondiale par sa diversité et sa biodiversité.

La France est, en 2014, la troisième puissance économique européenne derrière l'Allemagne et le Royaume-Uni, et est la sixième puissance économique mondiale par PIB nominal (neuvième à parité de pouvoir d'achat), et affiche un niveau de vie « très élevé » (20e au classement IDH en 2014). Elle figure parmi les leaders mondiaux dans les secteurs de l'agroalimentaire, de l'aéronautique, de l'automobile, des produits de luxe, du tourisme et du nucléaire. Au , la population totale de la France est de 67,1 millions d'habitants, selon les estimations publiées par l'INED, dont 64 365 000 en France métropolitaine, 1 865 000 dans les départements d'outre-mer et 876 000 dans les collectivités d'outre-mer et en Nouvelle-CalédonieN 2,I 1. La France est le deuxième pays le plus peuplé de l'Union européenne derrière l'Allemagne. Elle est aussi le plus vaste de l'Union européenne et le troisième pays le plus vaste d'Europe5. Ancienne puissance coloniale, sa culture et sa civilisation sont diffusées par les pays francophones à travers le monde, unis dans l'Organisation internationale de la francophonie. Le français est la dixième langue maternelle la plus parlée au monde et est une des langues avec la plus grande diffusion, traditionnellement utilisé comme langue de la diplomatie. Elle est une des six langues officielles et une des deux langues de travail avec l'anglais de l'Organisation des Nations unies, et langue officielle ou de travail de plusieurs organisations internationales ou régionales. Le français est également une des trois langues de travail de l'Union européenne - avec l'allemand et l'anglais

 

Géographie

Localisation et frontières

Une carte physique de la France, simplifiée à l’extrême.
 
Carte physique simplifiée de la France métropolitaine.

La France métropolitaine est située à l’une des extrémités occidentales de l’Europe. Elle est bordée par la mer du Nord au nord, la Manche au nord-ouest, l’océan Atlantique à l’ouest et la mer Méditerranée au sud-est. Elle est frontalière de la Belgique et du Luxembourg au nord-est, de l’Allemagne et de la Suisse à l’est, de l’Italie et de Monaco au sud-est, de l’Espagne et d’Andorre au sud-ouest.

Les frontières au sud et à l'est du pays correspondent à des massifs montagneux, les Pyrénées et les Alpes, la frontière à l'est correspond au fleuve du RhinN 8, tandis que la frontière nord et nord-est ne se fonde sur aucun élément naturel.

La France métropolitaine comprend plusieurs îles, notamment la Corse et des îles côtières. La métropole est comprise entre les latitudes 42°19'46" N et 51°5'47" N, ainsi que les longitudes 4°46' O et 8°14'42" E. Sa partie continentale s’étend sur environ 1 000 km du nord au sud et d’est en ouest.

La France est composée de nombreux territoires situés en-dehors du continent européen, couramment appelés territoires d’outre-mer, naguère DOM-TOM, qui lui permettent d’être présente dans tous les océans sauf l'Arctique.

Ces territoires ont des statuts variés dans l'administration territoriale de la France et sont situés :

  • sur le continent sud-américain : la Guyane ;
  • dans l’océan Atlantique : Saint-Pierre-et-Miquelon et, dans les Antilles, la Guadeloupe, la Martinique, Saint-Martin et Saint-Barthélemy ;
  • dans l’océan Pacifique : la Polynésie française, la Nouvelle-Calédonie, Wallis-et-Futuna et Clipperton ;
  • dans l’océan Indien : La Réunion, Mayotte, les Îles Éparses, les Îles Crozet et Saint-Paul-et-Amsterdam ;
  • sur le plateau de Kerguelen : l'Archipel des Kerguelen ;
  • en Antarctique : la Terre AdélieN 9.

À travers ses collectivités ultra-marines, la France possède également des frontières terrestres avec le Brésil et le Suriname, ainsi qu’avec les Pays-Bas via la partie française de Saint-Martin.

La superficie totale de la France est d'environ 675 000 km2, ce qui correspond à près d'un hectare par habitant. La France métropolitaine occupe 551 500 km26, les départements d'outre-mer 92 220 km27 et les autres territoires 30 904 km28. Cette superficie ne comprend pas la Terre-Adélie, sur laquelle la souveraineté française est contestée.

C'est le 42e plus grand État du monde par sa surface terrestre. C'est aussi le troisième plus grand pays d’Europe, après la Russie et l’Ukraine, ou le deuxième si on inclut les départements ultra-marins, et le plus grand de l’Union européenne.

L’étendue de son littoral, outre-mer inclus, est de 8 245 km.

Géologie, topographie et hydrographie

 
Géologie de la France métropolitaine
 

Le territoire métropolitain de la France offre une grande variété d’ensembles topographiques et de paysages naturelsb 1. De larges parties du territoire actuel de la France ont été soulevées lors de plusieurs épisodes tectoniques, notamment la surrection hercynienne à l’ère paléozoïque qui est à l’origine des massifs armoricain, central, morvandeau, vosgien, ardennais et corseb 2. Les massifs alpin, pyrénéen et jurassien sont eux beaucoup plus jeunes, et possèdent des formes moins érodéesb 2 — les Alpes culminent à 4 809 mètres d’altitude au Mont Blanc9. Bien que 60 % des communes soient classées comme présentant des risques sismiques, ces risques restent modérés10.

Ces massifs délimitent plusieurs bassins sédimentaires, notamment le bassin aquitain au sud-ouest et le bassin parisien au nordb 2 — ce dernier comprend plusieurs régions au sol particulièrement fertile, notamment les plateaux limoneux de la Beauce et de la Brieb 3. En outre, diverses voies de passage naturelles, telles que la vallée du Rhône, permettent des communications aiséesb 4. Les littoraux offrent des paysages assez contrastés ; il s’agit tantôt de retombées de massifs montagneux (la Côte d’Azur par exemple), de plateaux se terminant sur des falaises (la Côte d’Albâtre), des régions humides et forestière comme la Sologne ou de larges plaines sableuses (la plaine du Languedoc)b 5.

Le réseau hydrographique de la France est principalement organisé autour de quatre grands fleuves, la Loire, la Seine, la Garonne et le Rhôneb 6, auxquels on peut ajouter la Meuse et le Rhin, moins importants en France mais majeurs à l’échelle européenne. Le bassin versant français des quatre premiers correspond à plus de 62 % du territoire métropolitainb 6.

La France dispose de 11 millions de km² d’eaux marines sous sa juridiction, sur trois océans et à 97 % en outre-mer11.

Climat

 
Carte des climats de France métropolitaine hors Corse en 2010.
 

La majeure partie des plaines de France métropolitaine hors Corse sont situées dans le domaine océanique, Cfb, Cwb et Cfc dans la classification de Köppen, une part plus petite du territoire constitué par les plaines ou collines bordant le bassin méditerranéen a un climat désigné par Csa et Csb dans la classification de Köppen. Cependant, le territoire de la France métropolitaine est relativement étendu, le climat n’y est pas tout à fait uniforme, il est possible de détailler à un niveau plus fin et de distinguer les nuances climatiques suivantes :

  • Le climat océanique strict est très marqué à l’ouest, il s’étend de la Flandre au Pays Basque, sur une bande côtière de quelques dizaines de kilomètres (la limite est difficile à définir), plus étroite au nord et au sud, plus large en Bretagne qui est concernée en quasi-totalité par ce climat.
    • Le climat du Sud-Ouest est océanique, mais plus chaud car plus au sud, on parle alors plus précisément de climat océanique aquitain12.
    • Le climat de la façade nord-ouest est océanique mais plus frais que le climat océanique aquitain l'intensité des vents d'ouest y est beaucoup plus forte.
  • Lorsqu'on s’éloigne du littoral, le climat est toujours à dominante océanique mais il voit ses caractéristiques se modifier quelque peu. Dans le bassin sédimentaire parisien et plus encore dans les bassins intra montagnards, l’amplitude saisonnière devient un peu plus forte, les pluies d’automne et surtout d’hiver sont moins marquées; de ce fait, la majeure partie du territoire connaît un climat qualifié de climat semi-océanique dégradé. Il s'agit d'une zone de transition entre le climat océanique strict et le climat continental. Nous pouvons donc distinguer :
    • le climat océanique dégradé de plaine au centre-nord, parfois appelé «parisien» car il correspond approximativement au bassin parisien, pour lequel le climat océanique est plus faiblement altéré,
    • et le climat semi-continental au nord-est et au centre-est (Alsace, plaines de Saône ou du moyen-Rhône, plaines dauphinoises, auvergnates ou savoyardes) aux caractéristiques encore plus modifiées par le voisinage des massifs montagneux.
  • Du fait de la disposition des masses d’air, particulièrement en été, et des bordures montagneuses qui l’isolent quelque peu du reste du territoire, le pourtour méditerranéen et la basse vallée du Rhône, balayés par le mistral et la tramontane connaît un climat méditerranéen.
  • On peut ajouter à ces tendances climatiques le climat montagnard, présent principalement en altitude dans les Alpes, les Pyrénées, le Massif central, les Vosges, le Jura et la montagne corse.

Le climat de la France métropolitaine est fortement influencé par l’anticyclone des Açores, mais également par le Gulf stream comme le reste de l’Europe de l’Ouest13, avec des variantes régionales ou locales assez marquées.

Une grande partie de la France d’outre-mer est en revanche soumise à des climats tropicaux (avec de fortes variantes)b 7, auxquels il faut ajouter le climat équatorial de la Guyane14 et le climat océanique de Saint-Pierre-et-Miquelon 15 et des Terres australes et antarctiques françaises. Une partie de ces dernières est en plus soumise au climat polaire16.

La France métropolitaine connaît des événements climatiques aux conséquences importantes : des tempêtes (celles de décembre 1999 ont abattu 7 % des arbres des forêts françaisesb 8), des canicules (la canicule européenne de 2003 fit 15 000 mortsb 8), des incendies et des inondations.

La température moyenne en France s’est élevée de 0,1 °C en moyenne par décennie au cours du XXe siècleb 9.

Paysages et environnement

La France métropolitaine possède une grande variété de paysages, entre des plaines agricoles ou boisées, des chaînes de montagnes plus ou moins érodées, des littoraux diversifiés et des vallées mêlant ville et nature. La France d’outre-mer possède quant à elle une importante biodiversité, par exemple dans la forêt équatoriale guyanaise ou dans les lagons de Nouvelle-Calédonie17. La France est un des pays les plus boisés d’Europe occidentale, les forêts occupant 28 % de la surface nationaleb 10. La superficie forestière en métropole est constituée de 65% de feuillus, 22% de conifères et 13 % de peuplement mixte18. Les forêts publiques (domaniales, communales) et privées occupent respectivement 25 % et 75 % de la propriété forestière métropolitaine.

Cette diversité des paysages et des écosystèmes est menacée par la fragmentation écologique des milieux par un dense réseau routier19, par l’artificialisation des côtes et par la pollution de son eau et de ses sols. Un tiers des eaux de surface sont de mauvaise voire de très mauvaise qualité, principalement à cause des pollutions industriellesb 11 ; les pollutions agricoles liées à l’usage d’engrais et de pesticides ont quant à elles fortement détérioré la qualité des nappes phréatiques dans plusieurs régions, en particulier la Bretagneb 12. La littoralisation du peuplement et des activitésb 13 entraîne une extension et une densification du bâti sur les côtesb 14, malgré la loi littoral de 1986 et l’intervention du Conservatoire du littoralb 15 et le caractère inondable de certains secteurs. Quant aux infrastructures de transport, notamment routières, elles exposent leurs riverains à une pollution atmosphérique, sonore et visuelle importante19.

Néanmoins, les pouvoirs publics tentent depuis plusieurs décennies de répondre à ces défis environnementaux. Aux réserves naturelles et aux parcs nationaux se sont ajoutés depuis 1968 les parcs naturels régionaux20, qui mêlent conservation et mise en valeur du patrimoine naturel et culturelc 1 et couvrent en 2007 13 % du territoire français21. Six agences de l’eau ont été mises en place pour gérer et protéger les ressources en eau du paysb 11. Grâce à une politique de limitation de l’usage des produits pétroliers et à l’importance de l’énergie nucléaire, les émissions françaises de CO2 par tête sont inférieures à celles de la plupart de ses voisins européens, et a fortiori de celles des États-Unis22. Cependant, selon une étude du ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer publiée en 2010, « sur plusieurs points, le bilan environnemental demeure préoccupant, voire se détériore »23.

Répartition spatiale des hommes et des activités

 
Ici figure une carte démographique de la France, montrant les densités de population par département et faisant figurer la « diagonale du vide » et la ligne Le Havre-Marseille.
 
Carte synthétique de la répartition de la population en France métropolitaine en 2010. Sont indiquées les densités de population par département, les 18 aires urbaines de plus de 400 000 habitants, la ligne Le Havre-Marseille et les limites approximatives de la « diagonale du vide ».
  •      + de 5 000 hab/km2
  •      de 300 à 1 000 hab/km2
  •      de 150 à 250 hab/km2
  •      de 100 à 150 hab/km2
  •      de 70 à 100 hab/km2
  •      de 40 à 70 hab/km2
  •      - de 40 hab/km2
 
Densité de population par km2 dans la partie européenne de la France en 2009

La France métropolitaine est marquée par des déséquilibres spatiaux multiples. D’une part, elle possède l’originalité d’avoir une capitale six fois plus peuplée que la deuxième aire urbaine du paysN 10, et qui regroupe un quart des étudiantsI 2 et la quasi-totalité des sièges de grandes entreprises du pays24. D’autre part, la ligne Le Havre - Marseille est souvent considérée comme la limite entre un ouest longtemps resté agricole et qui bénéficie aujourd’hui d’un important essor démographique et économiquen 1, et un est à l’industrie et à l’urbanisation anciennes. Enfin, des Ardennes au nord-est aux Landes au sud-ouest se dessine une « diagonale des faibles densités », caractérisée par un peuplement faible comparé au reste du pays et une économie souvent en difficulté25.

Après un long exode rural au XIXe siècle et jusque dans la deuxième moitié du XXe sièclen 2, le solde migratoire des campagnes françaises est redevenu positif dans les années 1990n 1. L’essentiel de la croissance urbaine se fait dans les zones périurbaines, de plus en plus éloignées de l’agglomération-centren 2. Le tableau ci-dessous liste les principales villes du pays en 2012, classées par défaut en fonction de la population de leur aire urbaine (plus de 500 000 habitants).

Politique et administration

 

La France est une démocratie libérale, dont le gouvernement a la forme d’une république. Les fondements de l’organisation politique et administrative actuelle de la France ont été fixés en 1958 par la Constitution de la Cinquième République. Selon l’article premier de cette constitution, « la France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale ». Depuis 2003, ce même article affirme en outre que « son organisation est décentralisée ».

Dirigeants actuels

 

Le , à l'issue de l'élection présidentielle française de 2012, François Hollande est élu président de la République face au président sortant, Nicolas Sarkozy. Il prend ses fonctions le et nomme le jour même Jean-Marc Ayrault au poste de premier ministre. Depuis le 31 mars 2014, le gouvernement en place est le gouvernement Manuel Valls, à la suite de la nomination de l'ex-ministre de l'Intérieur au poste de Premier Ministre.

 

Gérard Larcher est président du Sénat depuis octobre 2014, et Claude Bartolone président de l'Assemblée nationale depuis juin 2012.

Population et société

 

Démographie

 

 
Évolution de la population de la France métropolitaine depuis 1801, comparée aux populations allemande et britannique (base 100 = 1800 ou 1801)113.

 

Articles détaillés : Démographie de la France et Histoire démographique de la France.

 

D'après l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee), 66,3 millions de personnes vivent en France au 1er août 2015 (hors COM et Nouvelle-Calédonie), dont 64,3 millions en métropole et 2,1 millions dans les départements d’outre-merI 1. Si on inclut également les 600 000 habitants des collectivités d’outre-mer (Polynésie française, Saint-Pierre-et-Miquelon, Wallis-et-Futuna, Saint-Martin et Saint-Barthélemy) et de Nouvelle-Calédonie, la population de l’ensemble des territoires français atteint les 67,1 millions d'habitants, soit environ 1 % de la population mondiale. Un recensement national général était organisé à intervalles réguliers depuis 1801, mais depuis janvier 2004, le recensement est réalisé tous les ans dans les communes de 10 000 habitants ou plus, hors collectivités d’outre-mer, et tous les cinq ans ailleursI 6.

 

Après avoir été relativement faible au XIXe et au début du XXe siècle — la France a connu une transition démographique rapide et peu marquée —, la croissance démographique de la France est devenue l’une des plus fortes d’Europe, combinant un taux de natalité supérieur à la moyenne européenne (821 000 naissances en 2009 contre 536 000 décès) et un solde migratoire positif (environ 71 000 individus en 2009) : la population de la France s’est accrue de 0,54 % en 2009.

Principaux secteurs d’activité

 

Photographie d’une récolte de maïs à Épône, près de Paris.
 
Une récolte de maïs à Épône, près de Paris.

Malgré le maintien à un haut niveau de l’agriculture et de l'industrie, l’économie française est aujourd’hui principalement une économie de services. Le secteur tertiaire s’autonomise peu à peu et devient le principal moteur de la croissance économique du pays.

Agriculture et agroalimentaire

 

La France a connu, comme d'autres pays industrialisés, des phénomènes d’exode rural et de chute de l'emploi agricole ; ce dernier reste plus important que dans les autres pays d’Europe occidentale : l’agriculture employait 3 % des actifs en 2006, contre 2,5 % en Allemagne et 1,3 % au Royaume-Uni. L’agriculture française a été considérablement modernisée et mécanisée dans la seconde moitié du XXe siècle, notamment grâce à la politique agricole commune.

 

La France compte 520 000 exploitations de 51 hectares en moyenne en 2006, faisant d’elle la première puissance agricole européenne. La spécialisation régionale de la France par type de production s’accentue et les produits agricoles français sont souvent protégés par des appellations d’origine contrôlée, délimitant un terroir agricole. La France est le premier producteur de vin au monde, malgré la concurrence récente des vins des « nouveaux mondes » ; elle figure également parmi les premiers producteurs mondiaux de céréales, de sucre, de produits laitiers et de viande bovine. Plus de 80 % des produits exportés ont été transformés par une des premières filières agroalimentaires au monde. Néanmoins, dans les années 2000, l’agriculture française fait face à des difficultés liées à la surproduction, à la pollution qu’elle suscite et à des revenus très inégaux entre les exploitants. De même, la pêche apparaît comme un secteur en crise.

 

Lu 266 fois Dernière modification le lundi, 18 avril 2016 14:53
Connectez-vous pour commenter

Quelle météo à Chateau-Chinon ?

44°
°F | °C
Mostly Clear
Humidity: 92%
Sun
Partly Cloudy
44 | 67
6 | 19
Mon
Sunny
40 | 61
4 | 16

Derniers messages de forum

  • Pas de messages à afficher

Agenda

Octobre 2018
L Ma Me J V S D
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31 1 2 3 4

Suggestions ?



mel